Douze Cycles : L’utilitaire modulable (FR)

Douze Cycles : L’utilitaire modulable (FR)

On les voit de plus en plus, chargés comme des mules ou transportant des enfants. Les vélos cargo sont autant de solutions apportées aux problématiques de mobilité. En ville, le cargo possède les avantages d’une voiture sans ses inconvénients. Le vélo DOUZE, modulable et évolutif, en est le parfait exemple. Bruno, l’un de ses deux créateurs, nous raconte son histoire et tente de vous convaincre de passer le cap.

Kring :  Bruno, pouvez-vous, en quelques phrases, nous guider à travers la création de Douze Cycles, la première marque française de Cargo Bikes? Pourquoi ce nom?

 

Douze Cycles : J’ai rejoint Thomas Coulbaut, le papa de DOUZE Cycles en 2013, pour créer DOUZE FACTORY et la nouvelle version V2 du vélo-cargo que vous connaissez désormais.

Pour le nom de DOUZE, il y a plusieurs origines…  La plus simple à retenir, c’est que le site internet a été officiellement ouvert le 12/12/2012. Une autre est que sur une gaufre belge (Thomas a créé DOUZE en Belgique), vue de dessus, il y a 12 cases ! La dernière, plus « intellectuelle » est que le nombre 12 se retrouve dans beaucoup de cycles : les heures, les mois, les signes astrologiques, etc. et que nous pensons que nous allons repasser du cycle tout voiture vers le cycle tout vélo… ou presque.

Kring :  Quels sont les avantages d’un Douze par rapport à la concurrence? Quels sont les points que vous avez voulu développer afin de proposer un vélo cargo adapté à tous les usages?

Douze Cycles : Il y a deux innovations majeures : la première est la direction par 2X2 câbles. Après trois années de commercialisation, le retour des utilisateurs est unanime… Comparée aux directions par tringle, notre direction facilite grandement la prise en main, elle est 100% comparable à un vélo classique, offre une maniabilité extrême grâce a son angle de rotation de 75° à gauche et à droite, là ou la concurrence s’arrête bien avant.

Le deuxième avantage est de pouvoir séparer, en moins de deux minutes, le cargo en deux. Cela apporte des facilités pour le transport (derrière la voiture sur un porte vélo, de voyage dans le train avec votre cargo) mais aussi pour le stockage. L’autre intérêt de la séparation est l’évolutivité de votre DOUZE. Comme nous proposons trois tailles de cadre avant (400-600-800), vous aurez la possibilité de faire d’adapter ce dernier selon vos besoins et l’évolution de votre vie.

 

Kring :  Bruxelles est l’une des villes les plus embouteillées d’Europe, et les pistes cyclables en voie de création semblent prendre une bonne direction. Que pourriez-vous dire à nos cyclistes potentiels pour finir de les convaincre des avantages d’un cargo par rapport à tout autre moyen de locomotion urbain?

Douze Cycles : Le vélo-cargo, sous sa forme Bi-porteur, a de commun avec le vélo classique la selle, le guidon et les deux roues. Pour le reste, on est plus proche de la petite voiture. Au quotidien, on ne se pose plus de question pour faire les courses de la semaine ; transporter les enfants devient un plaisir et un moment de partage car ils sont juste devant vous, partir faire de la musique avec guitare et ampli, au sport avec son sac de golf et le chariot…

Pour les professionnels aussi c’est une petite révolution. Bien sûr, il y a les artisans plombiers, serruriers, électriciens qui peuvent transporter tout le matériel nécessaire pour une journée de travail, les coursiers et professionnels de la logistique, les food bikes, etc… mais c’est aussi intéressant pour un architecte qui pourra se retrouver sur ses chantiers avec tous ses plans, et les étaler sur le coffre avant de son cargo en s’affranchissant des bouchons entre deux chantiers.

 

Kring :  Vous avez, dans votre gamme, de nombreuses variantes de modèles électriques. Pouvez-vous nous en dire plus, et nous parler de l’expérience de rouler avec un Douze électrique ?

Douze Cycles : Les DOUZE ont l’avantage d’être configurable selon vos besoins et votre quotidien. Comme nous l’avons vu, vous pouvez choisir la taille du cadre avant (400-600-800), et des équipements tels qu’un sac souple, un fauteuil enfants, cosy, oyster bag, caisse aluminium standard ou sur mesure… C’est la même chose pour l’arrière. Vous pourrez décider de le motoriser ou non. Rouler avec un DOUZE électrique, peut se comparer avec une petite voiture… les ennuis en moins !

 

Vous pouvez emporter tout ce que vous voulez, comme pour la voiture, mais finis les bouchons, finis les problèmes de stationnement, bonjour les pistes cyclables et le sourire des autres cyclistes et tout cela sans effort grâce à l’assistance électrique.

 

Kring :  A quelles innovations travaillez-vous en ce moment? Quel est le futur de la gamme Douze?

 

Douze Cycles : Douze est toujours en R&D, c’est dans notre ADN. Nous continuons de développer des nouveaux équipements pour faciliter le quotidien. Nos cargos sont des utilitaires dans le sens noble du terme. Ils doivent répondre présent au quotidien pour nous rendre la vie plus facile et heureuse. Pour le futur, nous travaillons sur des solutions pour intégrer les batteries, les lumières, les compteurs, etc… Certaines marques de vélo classique sont déjà très avancées dans ce domaine, mais ce n’est pas le cas dans l’univers des cargos alors que nous disposons de plus de place.

Kring :  A quoi ressemblera la ville du futur, selon vous? Un amas de cyclistes et de nombreux vélos cargo?

Douze Cycles : La ville du futur devra être plus respirable !!! Il faudra partager la ville entre les différentes solutions de transport. C’est vrai que dépenser de l’énergie pour déplacer un véhicule d’une tonne avec son chauffeur et moins de 80kg de biens (poids moyen transporté en déplacement urbain) à l’intérieur semble une hérésie.

A l’opposé, le vélo classique est une vraie solution cohérente en termes de poids véhicule/pilote, mais il est compliqué de se transporter les 80kg ! La solution : le vélo-cargo en général, le DOUZE en particulier ! J

Kring :  Kring propose un concept différent, au croisement des passions et engagé dans une forme de promotion de la mobilité douce, tout en conservant des influences diverses. Que pensez-vous de la naissance de tels concept-stores pour développer l’attractivité du vélo?

Douze Cycles : C’est un excellent concept, et DOUZE est sur la même longueur d’onde ! Nous concevons des utilitaires, mais de beaux utilitaires ! Thomas, qui a dessiné le DOUZE, a à cœur le design. Beaucoup de personnes s’accordent à dire que nos cargos sont élégants, pragmatiques et très bien finis ! L’attractivité du vélo passe aussi par là : un bel objet, utile, sur lequel on est heureux et fier de rouler, de partager un bon moment avec ses enfants, mais aussi tout en contribuant à conserver notre petite planète bleue ! Si

Photos : DR

douze-cycles.com